Enjeux

La campagne de communication proposée pour la prévention des accidents de la vie courante (AcVC) comprendra une présence dans les médias, mais aussi une mobilisation des réseaux locaux des 52 associations porteuses de la Grande cause nationale tout au long de l’année.


Enjeu et stratégie de communication


Le label Grande Cause Nationale permet de porter à la connaissance du grand public un sujet d’intérêt général et de le sensibiliser aux moyens d’agir dans un sens favorable.

En l’occurrence, l’enjeu principal de la labellisation Grande Cause Nationale pour les accidents de la vie courante est de rendre visible tous ces risques auxquels le grand public est confronté au quotidien, mais pour lesquels l’intérêt reste faible, et de rappeler leur caractère évitable.

Face à cet enjeu central, la stratégie de communication sera de faire émerger le sujet en tant que tel et de profiter de la labellisation GCN pour :

  • Susciter l’intérêt du grand public et des media.
  • Et proposer des solutions concrètes pour éviter ces risques, responsables d’un trop grand nombre d’accidents chaque année.



Objectifs de la campagne

 

  • Interpeller le grand public
  • Montrer que chacun peut être concerné par les AcVC en s’appuyant sur l’épidémiologie.
  • Rappeler le caractère évitable des AcVC, trop souvent considérés comme une fatalité.

 

  • Favoriser l’adoption par tous de comportements préventifs
  • Délivrer des conseils pratiques et des solutions faciles à mettre en œuvre pour chaque risque.
  • Faire émerger plus particulièrement certains risques particulièrement importants (épidémiologie, évitabilité ou écho dans l’opinion publique).

 

Cibles


Les accidents de la vie courante concernent l’ensemble de la population, quels que soient l’âge, le sexe, la situation socioprofessionnelle. Cependant, l’expression « à chaque âge, son accident » se vérifie, notamment au travers des études épidémiologiques.

Ainsi les accidents de sports de loisirs concernent avant tout les adolescents et les adultes, les chutes et les intoxications, les personnes âgées, les défenestrations, les enfants de moins de quatre ans… Il convient donc de toucher à la fois le grand public dans sa totalité en lui parlant des accidents quotidiens en général, et des publics spécifiques concernés par des risques particuliers, comme les parents de jeunes enfants, les seniors et leur famille… Enfin, un intérêt particulier sera porté à l’accessibilité des messages afin que l’ensemble des catégories socio professionnelles aient accès aux informations et puissent se les approprier.